Les catéchistes vont devenir des ministres d’Église, sur décision du pape.

Les catéchistes devraient bientôt être mieux reconnus dans leur mission d’annoncer la parole de Dieu.

Le pape François a édité le mardi 11 mai un motu proprio intitulé Antiquum ministerium. Il y fait référence à cette mission d’Église confiée depuis 2.000 ans au moins à des hommes et des femmes de bonne volonté pour accompagner dans la foi. « Le mot catéchiste renvoie vers des réalités très différentes selon les continents et les régions du monde. En Afrique, ce nom désigne une personne très importante puisque, là où il y a peu de prêtres ou de missionnaires, ce sont eux qui tiennent la paroisse. »

Le fait d’accorder à ces catéchistes un ministère institué permettra de leur donner un statut plus officiel. « C’est évidemment distinct des ministères ordonnés qui sont conférés aux évêques, prêtres et diacres. En janvier dernier, le Pape François avait déjà annoncé par un autre motu proprio que les lecteurs et les acolytes pourraient accéder à un ministère institué. Ces différentes décisions du pape, épaulé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, montrent la volonté de « reconnaître les services rendus par les laïcs dans l’Église. » 

Maintenant que la volonté du Saint-Père a été communiquée par voie officielle, il reste à la mettre en œuvre à l’échelle de chaque pays.

Dans sa lettre le Pape souhaite choisir « des personnes bien enracinées dans leur foi, qui ont une certaine expérience de la catéchèse, et sont de préférence déjà engagées en paroisse. » 

Si les grandes lignes sont connues, un deuxième texte émanant du Saint-Siège précisera les modalités du rituel d’installation.  « Cela amènera une plus grande visibilité de ce service d’Église, même au sein des communautés. Le fait de valoriser cette mission du catéchiste c’est un signe immense d’encouragement ! » Les hommes et femmes qui accompagnent les jeunes, les enfants et les adultes dans leur foi, ou qu’ils les préparent à recevoir un sacrement, pourront se sentir davantage soutenus par le corps catéchétique qu’ils formeront avec les autres ministres de l’Église diocésaine. De l’avis de certains, l’attribution d’un ministère institué pourrait aussi faire naître de nouvelles vocations…

D’après CathoBel   Père Voidek