Chrétiens des deux Ourthes

La Roche-en-Ardenne – Rendeux – Tenneville (Belgique)

La Bible

Qui dit que la Bible était incompréhensible ?

Le pape François a dit dans son discours du 26 avril 2019 aux participants au congrès international organisé par la fédération biblique catholique : « (…) la Bible n’est pas un beau recueil de livres sacrés à étudier, elle est Parole de vie à semer, don que le Ressuscité demande d’accueillir et de distribuer afin qu’il y ait la vie en son nom (cf. Jn 20, 31). »

Comment la Bible fonctionne* ? La Bible est en deux grandes parties :

  • L’Ancien Testament est écrit surtout en hébreu et compte 47 livres.
    Ses livres sont répartis en 4 grandes sections :
    Livres donnant la Loi de Moïse (Genèse – Deutéronome).
    Livres racontant l’Histoire d’Israël et de Juda (Josué – Esther).
    Livres de chants, de poésie, de philosophie et de paroles de sagesse (Job – Cantique des Cantiques).
    Livres de protestations et de prophéties écrits au cours des derniers siècles avant le Christ (Isaïe – Malachie).
  • Le Nouveau Testament est écrit en grec et regroupe 27 livres.
    Ses livres se divisent en 3 sections :
    Les 4 Évangiles sur la vie de Jésus (Matthieu, Marc, Luc et Jean).
    Les Actes des Apôtres, sur la propagation du message de Jésus.
    Les lettres de Paul, Pierre, Jean et autres, aux premières Églises (Romains – Jude).
    Le livre de l’Apocalypse sur le monde à venir.

Comment lire la Bible ? Il y a plusieurs méthodes et le choix est différent pour chacun(e).
Voici un bon conseil donné par un chrétien du VIIe siècle, Isaac de Ninive, sur l’attitude à suivre avant d’ouvrir ce livre merveilleux : N’approche jamais les paroles des mystères qui sont dans les Écritures sans prier et demander l’aide de Dieu. Dis : « Seigneur, donne-moi de sentir la puissance qui se trouve dans ces mots. » Compte sur la prière pour être la clé qui ouvre le vrai sens des Écritures.

* Ce texte est tiré du livre « Biblissime » de Simon Jenkins.


Pourquoi ne pas de lire la Bible à la manière de la « Lectio divina » (lecture divine).

Et comment nous pouvons lire à la manière de la « Lectio divina » ?

  • Lecture du texte Première lecture du passage de l’Ecriture : « Qu’est-ce qui me frappe dans ce texte ? ».
    Un temps de silence, souligner un verset ou un groupe de mots ou seulement un mot.
    Méditation sur le texte Deuxième lecture du passage de l’Ecriture.
    Temps de méditation silencieuse, au cours duquel chacun se demande : « Qu’est-ce que ce texte me dit ? ».
  • Prière à partir du texte Troisième lecture du même passage de l’Ecriture.
    Suit un temps de silence, où chacun répond à la question : « Quelle est ma réponse au Christ à travers ce texte ? »
    Ce temps peut être mis à profit pour écrire une prière.

Ceux et celles qui suivent le calendrier de l’Avent, vous trouverez ici l’Évangile de jeudi 3 décembre.

Vous trouverez ici l’Évangile du deuxième dimanche de l’Avent avec quelques réflexions.

Si vous êtes devenu enthousiaste, et que vous avez la possibilité de prendre jusqu’à 15 minutes de temps libre chaque jour.
Alors, écoutez, lisez et méditez avec Prier en chemin !

%d blogueurs aiment cette page :