Chrétiens des deux Ourthes

La Roche-en-Ardenne – Rendeux – Tenneville (Belgique)

Bulletins mensuels

Bulletin paroissial de l’UP ‘Cœur de l’Ardenne au fil de l’Ourthe’

Unité Pastorale ‘Rendeux-St Thibaut’

Unité Pastorale ‘Champlon-Tenneville’

Éditorial du mois       

Pour une meilleure qualité de vie

Les circonstances actuelles particulièrement troubles nous invitent à réfléchir et à nous recentrer sur l’essentiel. Nous sommes amenés à reconsidérer les ingrédients nécessaires pour une vie de qualité.

La qualité de vie peut être approchée et observée sous des aspects multiples. En général, elle est présente lorsque le sentiment prévaut que la vie se déroule de façon agréable et harmonieuse. Mais quels sont les éléments qui donnent ce sentiment de bien-être ?

Pour vivre en humanité, il est tout d’abord indispensable de chercher la source qui est au plus profond de l’être et d’y puiser autant que possible le meilleur pour dynamiser les activités quotidiennes. C’est gratifiant de sortir de soi et de sentir du bonheur à vivre en compagnie des autres. Ce meilleur contribue à l’équilibre de la personne qui, sortant de soi, se met en relation avec d’autres selon une certaine sagesse. Cela ne peut se faire sans la mise en œuvre des valeurs qui font l’identité de chacun.

Ces valeurs humaines pour une meilleure qualité de vie sont, entre autres, l’amabilité, la bienveillance, la convivialité, la vérité, la justice et, aujourd’hui, le respect de l’autre dans sa diversité… Ces valeurs sont l’apanage d’une relation fructueuse qui rend heureux. La qualité de vie recherchée ne peut se passer de ces contacts positifs et enrichissants qui évitent de sombrer dans la morosité, le repli sur soi et, au bout du compte, une solitude déprimante.

Outre ces aspects importants, d’autres prennent aussi une place indéniable dans la vie. Ils sont problématiques pour certains : la santé, la pauvreté, le pouvoir d’achat, l’environnement, l’emploi, le climat, la mobilité… Ces réalités préoccupent à juste titre beaucoup de gens. Elles doivent être prises en compte pour une meilleure qualité du vécu. Des manifestations sont organisées parfois pour les défendre. Elles sont revendicatives de moyens pour vivre plus décemment. Heureusement, il semble y avoir une véritable prise de conscience, aujourd’hui, de ces enjeux de société. Des responsables politiques, syndicaux, sociaux tentent d’apporter des solutions à ces situations précaires. C’est un véritable défi dont la maîtrise n’est pas simple. Sans doute, ce souci, décliné de bien des façons, mobilise plus spontanément. C’est plus concret que les ressources du cœur de l’homme. Cependant, l’un et l’autre aspect sont intimement liés et sont un gage de solidarité. Preuve s’il en est qu’ils ne peuvent être ignorés. L’homme, dans son vivre ensemble, a besoin d’approfondir son humanité pour accéder à une vie digne et apaisée.

Lorsqu’on réfléchit à la qualité de la vie, on s’aperçoit très vite que ce thème touche à de nombreuses facettes de la vie quotidienne. Cela soulève aussi bien des questions légitimes. Cependant, l’arbre ne peut pas cacher la forêt. S’il y a des manques, il y a tant et tant de choses qui nous sont données et qui comblent les vides. Elles peuvent rendre la vie belle et agréable pour autant que l’on cherche à les découvrir et à les apprécier. La culture, l’ouverture aux coutumes venues d’ailleurs, la lecture, le cinéma, le théâtre, les loisirs, les voyages… éveillent la curiosité et l’intérêt. Tout ce qui fait sortir de soi et de chez soi pour aller à la rencontre de l’autre peut donner du tonus au quotidien. La qualité de vie, c’est la marque du bonheur.
Que Pâques soit pour tous une renaissance !

Abbé Roger MALDAGUE

 

%d blogueurs aiment cette page :