Patron des chasseurs depuis le IXe siècle, Saint-Hubert est aussi invoqué pour la protection des chiens, des chevaux et des autres animaux.

Comme de tradition, trois fêtes de Saint-Hubert ont été organisées, en ce début du mois de novembre.

Samedi 5 novembre, à la chapelle Saint-Thibaut, de nombreuses personnes accompagnées de leur animal, étaient présentes.

Le 6 novembre, c’est à Bérismenil, qu’une messe d’action de grâce eut lieu autour de saint Hubert. La bénédiction des animaux (chevaux, chiens et chats…) a été suivie par une célébration festive de l’eucharistie. Cette dernière a été sonnée par les cors de chasse d’Houffalize. La journée s’est poursuivie par le partage d’un repas fraternel à l’ancienne école de Bérismenil.

À Vecmont, une messe de kermesse avec recommandations de tous les défunts du village autour de saint Hubert a eu lieu le lundi 7 novembre. La célébration a été sonnée par les cors de chasse et les pains de saint Hubert ont été bénis. La soirée s’est terminée par le partage d’un espace de fraternisation au cercle de Vecmont.

Ces célébrations ont été célébrées sous les signes de la tradition, de la joie commune et de l’espérance !

Vous trouverez les photos via ce lien et celles de Joseph Nihon sur cette page.